« Les maisons individuelles doivent être construites et aménagées de façon à être accessibles aux “personnes handicapées”, quel que soit leur handicap. » 

source Accessibilité Bâtiment

Les aménagements à respecter dans le cadre d’un investissement locatif

Selon l’enquête Handicaps-Incapacités-Dépendance de l’Insee, environ 12 millions de français sont touchés par une situation de handicap, dont 850 000 personnes qui souffrent d’une limitation fonctionnelle. Il est donc aujourd’hui essentiel que les professionnels du secteur du bâtiment aménagent les logements pour offrir davantage de confort et d’autonomie aux personnes à mobilité réduite ou en perte d’autonomie liée à l’âge.

C’est pourquoi, l’arrêté du 11 octobre 2009, relatif à l'accessibilité des personnes handicapées des bâtiments d'habitation collectifs et des maisons individuelles lors de leur construction, fixe les dispositions prises et permet la mise en œuvre de logements évolutifs pour les personnes à mobilité réduite. Ainsi, les nouveaux logements construits pour être mis à la location ou pour être commercialisés, comme les maisons individuelles, doivent intégrer les aménagements nécessaires.

De cette manière, si vous  êtes dans une optique d’investissement immobilier locatif, vous devrez respecter à minima la Réglementation Thermique 2012 mais aussi la norme PMR. En effet, le code de la construction et de l'habitation (CCH), vous impose de satisfaire à la mobilité en situation de handicap moteur.

Aménagements intérieurs

Les espaces intérieurs doivent permettre le déplacement de fauteuils roulants au sein de l’habitation pour offrir davantage d’autonomie et de confort. 

Voici un exemple des normes à respecter, pour rendre accessible votre maison individuelle dédiée à la location, pour les personnes à mobilité réduite ou mal voyantes :

 

  • La largeur des portes devra faire 0,90 m minimum pour les rendre franchissables par les fauteuils roulants ;

 

  • Les poignées de portes doivent être facilement manœuvrables que ce soit en position « debout » comme « assis ». À l’approche d’un fauteuil roulant, l’extrémité des poignées doit être située à plus de 0,40 m d’un angle rentrant de parois ou de tout autre obstacle. Également elles doivent être installées à une hauteur située entre 0,90 m et 1,30m ;

 

  • La largeur minimale des couloirs sera de 0,90 m avec soit un élargissement du couloir devant les portes, soit un élargissement des portes, soit un agencement judicieux des murs, comme des angles à 45° ;

 

  • Les salles de bains doivent faire 2,20 m de large minimum et doivent être pourvues d’une douche à l’italienne ou d’une baignoire avec barre d’appui. Elles comprendront une aire d’approche de 0,90 m pour ranger le fauteuil et feront une hauteur de 0,50 m maximum ;

 

  • Un espace de 0,80 m X 1,50 m2 est nécessaire entre les toilettes et la douche ou la baignoire ;

 

  • N’oubliez pas de prévoir 1,50 m entre les meubles dans les chambres et dans la cuisine + 0,90 cm de chaque côté du lit;

 

© Crédit photo : FFB

Aménagements extérieurs

Voici quelques règles PMR à respecter pour aménager les extérieurs de votre maison neuve :

  • Mettre en oeuvre un cheminement accessible avec un balisage détectable par les personnes malvoyantes ou non-voyantes pour les mener du portail à l’entrée de votre habitation ;

 

  • La largeur de cheminement doit être au minimum de 1,20 m de large, répartie sur une surface plane ;

 

  • Le sol doit être anti-dérapant et ne doit pas comporter d’obstacle ;

 

  • L’espace de stationnement doit être situé à moins de 30 m de la maison sur une surface horizontale ;

 

  • La largeur du chemin doit être de 3,30 m minimum : 2,5 m pour le véhicule + 0,80 m pour les manœuvres de fauteuil ;

 

  • Les seuils de portes et baies vitrées doivent permettre d’avoir accès aux extérieurs. 

 

À savoir : Si votre projet est de réaliser un investissement locatif et de profiter d’une défiscalisation immobilière, vous devrez obligatoirement respecter la norme PMR, sous peine de perdre l’avantage fiscal octroyé. 

> Vous voulez en savoir + sur la construction de maisons sur-mesure ? Demandez une étude gratuite et personnalisée pour votre projet.

Aménagement extérieur normes PMR | Constructeur maison 44

© Crédit photo : Handinorme.com

Résidence principale : pourquoi faire construire sa maison aux normes PMR ?

Vous souhaitez faire construire votre résidence principale ou secondaire selon les normes d’accessibilité PMR ? Vous avez tout compris ! Ce type de logement répond à des besoins de mobilité pour les personnes possédant un handicap moteur et pour les celles en perte d’autonomie. 

Même si aujourd’hui, vous n’avez pas de problème particulier et que vous bénéficiez d’une bonne condition physique, décider d’adapter votre logement dès sa construction est une excellente idée si la vie décidait malheureusement de vous priver de votre mobilité ou si vous souhaitiez revendre votre bien. 

La norme PMR ne doit pas seulement être considérée comme un critère obligatoire pour les logements destinés aux investissement locatifs, mais également comme un bon moyen de valoriser votre bien à la revente. En effet, une maison PMR trouvera davantage d’acheteurs qu’une habitation ne prenant pas en compte les problèmes de mobilité. Plus une habitation est accessible et adaptable, plus elle répond aux besoins d’un grand nombre d’acquéreurs. 

L’objectif des habitations évolutives est d’offrir un confort de vie au plus grand nombre et d’être les plus fonctionnelles possibles. Construire sa maison aux normes PMR, c’est penser à l’avenir et voir sur le long terme. 

Ainsi, lors de l’élaboration des plans de votre futur logement, prévoyez dès le départ,  avec votre constructeur de maisons individuelles, l’espace nécessaire en fonction. Pensez à adapter l’attribution des différentes pièces. Vous pouvez par exemple, avoir un bureau avec un point d’eau au rez-de-chaussée de votre habitation, qui pourra facilement se transformer en une chambre avec salle de bain le cas échéant. Avec ce type de projet, vous rendrez plus facile votre quotidien en cas d’accident de la vie.

À savoir : Sachez qu’il est possible de bénéficier d’un crédit d’impôt des travaux d’équipement pour personnes âgées ou handicapées, allant jusqu’à 25 % du montant des dépenses liées à l’aménagement de votre logement aux normes seniors et PMR, que ça soit dans le cadre d’une location ou pour votre résidence principale. 

La norme PMR est assez complexe à mettre oeuvre et tous les constructeurs ne sont pas en mesure de l’honorer. N’hésitez pas à bien vous renseigner, au préalable, sur la capacité de votre constructeur pour respecter cette norme.

> Faîtes appel à un professionnel répondant aux normes PMR, pour la construction de votre maison individuelle.

 

Salle de bain normes PMR | Constructeur 44 Maisons de l'Atlantique

© Crédit photo : Habitatpresto.com

 

Vous souhaitez nous contacter ?